Fiche Startup



HADA'S CARE
Secteur: Cosmétique &ESS
Le Homemade des produits corporel et capillaires bio
https://web.facebook.com/hadas.care/

Pour attribuer une note vous devez vous connecter.

rate stars

Présentation du projet


Pourquoi ce projet?

Face à l’ampleur sans cette croissante du désir des femmes noires de porter leur cheveux naturels, se posaient des problèmes pour celles vivant en Afrique en général et au Burkina en particulier : la disponibilité, la qualité et la coût élevé des produits (exotiques) conseillés par les bloggeuses et le manque de professionnel(le)s du cheveu naturel africain. C’est pour rendre plus confortable le port du cheveu naturel que Hada’s care est née. Elle a connu une phase de test de 2014 à 2015. Vu l’engouement, la marque a décidé de jouer pleinement son rôle à partir de 2016.

Comment fonctionne le projet?

Hada's care est une marque de biocosmetiques. Elle est spécialisée dans la production et la vente de produits capillaires. Ces produits sont des homemade. Hada's care fait en plus du conseil et du coaching capillaires personnalisé ou groupé. 

Pays/ Régions ciblé(e)s par le projet?

Le projet concerne les femmes noires où qu'elles résident. Pour l'instant, la marque fait ses preuves en Afrique de l'Ouest, du Centre et dans la diaspora africaine.

Raison de sa reussite?

Hada's care tire son modeste succès du fait qu'elle a choisi d'offrir des produits bios à la communauté nappy du Burkina qui est très jeune (depuis 2009). 

Avez vous des concurrents?

Au fil des années, nous en avons. Mais beaucoup de nos concurrents ont encore du mal à réduire le pourcentage de produits venus de l'occident dans leurs cosmétiques bios.

Quelle est l'originalité de votre projet?

Notre particularité vient du choix de sélectionner des produits à partir des pratiques africaines d'entretien de cheveux naturels. Nous promouvons aussi les compétences locales à travers des produits issus de l'agrobusiness.

Disposez vous d'une équipe de gestion?

Au lancement officiel de la marque, nous étions deux femmes dans la gestion. Mais depuis décembre 2017, il n'y a que la fondatrice qui gère cette start up. Elle est aidée dans la promotion par une étudiante en médecine.

Comment gagnez vous de l'argent à partir du projet?

Nous avons un retour sur investissement grâce à la vente des homemades capillaires. Nous incitons à l'achat à travers notre marketing digital et grâce aux différents événements promotionnels qui se multiplient à Ouagadougou (Burkina Faso).

Qu'attendez vous de nos lectrices et lecteurs? (investisseurs, bloggeurs)

Nous attendons que vos lecteurs soutiennent diversement notre projet. Notre ambition est de créer un institut dédié aux cheveux africains où une consultation clinique se fera possible, où les produits bios seront accessibles et où un personnel qualifié pour l’entretien capillaire sera disponible. Nous voulons revaloriser nos savoir-faire traditionnels cosmétiques, développer nos produits locaux pour mieux encourager les personnes désireuses de porter leurs chevelures naturelles.